Inscription à saint Laurent - XIIe siècle
LA LITURGIE
GÉNÉRALITÉS (LITURGIE MONASTIQUE)
e monastère est un espace de prière qu'elle soit oraison personnelle du frère dans le cloître ou oraison de la communauté des moines assemblée dans l'abbatiale.

La prière monastique obéit à des rites liturgiques et s'organise selon des rythmes énoncés dans la règle et les coutumes régulières.

Les frères viennent chanter les psaumes et lire des passages de la Bible pendant l'office des heures qui se déroule à huit reprises durant la journée et la nuit.

A ces offices divins s'ajoute la célébration de l'eucharistie par les moines-prêtres.
Leur nombre s'accroît pendant le haut Moyen Âge et correspond à un important développement des autels installés dans les collatéraux du vaisseau central de l'église ou dans les bras du transept.
La commémoration des défunts bienfaiteurs du monastère ou la célébration de messes votives peuvent ainsi s'accomplir en parallèle sur les différents autels.

Cet usage se poursuit au-delà de la période carolingienne. Raoul Glaber, chroniqueur du XIe siècle qui fut moine à Saint-Germain, rapporte que l'abbatiale comportait alors vingt deux autels.

Une inscription de la crypte sur la paroi sud de l'oratoire Saint-Laurent   Saint-Vincent, datée de la seconde moitié du XIIe siècle commémore la consécration d'un autel "en l'honneur de saint Laurent et de saint Vincent, diacres et martyrs, de saint Léger, des saints Innocents et de tous les Saints."

Les fidèles ne sont pas écartés de cette liturgie même s'ils n'ont pas accès à la clôture monastique.

L'espace de l'avant-nef est seule librement ouverte aux laïcs qui peuvent ainsi assister aux offices monastiques.

Plan de localisation des autels