Sarcophage de Germain
LA VÉNÉRATION DES RELIQUES
'exemplarité de chrétiens considérés comme saints pour leurs vertus et leurs sacrifices pour la foi est à l'origine de leur réputation d'intercesseurs des fidèles auprès de Dieu.

Cette médiation se fait pendant leur vie mais surtout après leur mort. C'est pourquoi les reliques de leur corps sont vénérées comme empreinte terrestre d'une voie céleste.

Dès l'antiquité tardive les fondations de sanctuaires pour abriter des reliques se multiplient et attirent à elles les pèlerins.

Germain est un de ces fondateurs puisqu'il rapporte à Auxerre des reliques du martyr breton Alban et de saint Maurice d'Agaune, avant d'être lui-même vénéré.

Les reliques très recherchées sont de plus en plus fragmentaires à mesure que les fondations s'opèrent sous un même patronage.

Le culte des saints entraîne ainsi la production de reliquaires destinés à abriter des ossements ou des objets ayant été en contact avec le saint.

Suaire dit de saint Germain (XIe siècle)