Plan général de l'abbaye animé par une progression des zones atteintes par les fouilles d'années en années
DIX ANS DE RECHERCHE
CHRONOLOGIE DES FOUILLES
e projet d'installation d'un ascenseur dans la chaufferie de l'abbaye à la jonction entre le cloître et l'abbatiale est l'occasion de vérifier en 1986 la présence de structures et de niveaux archéologiquement en place alors que s'élabore le programme de recherche.

L'étude archéologique commence en avril 1987 par un sondage préliminaire au sud-est de la cour d'accès au musée afin d'évaluer l'importance des vestiges conservés de l'avant-nef.

1989-1991 marquent le véritable démarrage des fouilles avec trois campagnes de 4 et 5 mois de recherches dans l'avant-nef. La présence d'une conciergerie moderne au sud de la cour entravait la compréhension de l'intégralité de cet espace ecclésial.

Sa démolition obtenue en juin 1995 relance l'examen archéologique de ce secteur jusqu'en 1997.
Entre temps des campagnes de fouilles sont menées sur d'autres parties du site abbatial en fonction des opportunités : sondages au sud de l'abbatiale à la demande de l'architecte des Monuments historiques (1992), fouille du cloître où des réseaux d'assainissement devaient être posés et de la chapelle Saint-Pierre dans le transept nord de l'église (1993), fouilles de la Confession (1994). En 1998 enfin sont examinées les substructions de la rotonde des cryptes.