DES SPÉCIALISTES
n programme de recherche de l'ampleur de celui de Saint-Germain fait appel à des compétences multiples.

Archéologues, historiens, historiens de l'art, architectes et dessinateurs forment le noyau dur de l'équipe investie dans ce projet. Au fil des interventions et à mesure des évolutions de l'étude d'autres spécialistes furent sollicités pour élargir les investigations. Anthropologues et paléopathologues éclairèrent les inhumations mises au jour.
Dendrochronologues s'attachèrent à l'examen des bois.

Spectrométrie Raman
Restaurateurs d'objets, de lapidaire, de peintures murales permirent la consolidation des structures dégagées et rendirent possible leur présentation. Géologues et chimistes furent des auxiliaires précieux dans l'étude des sédiments archéologiques, des pierres et des enduits présents sur le site.
L'étude des objets archéologiques nécessita aussi le recours à des numismates ou des céramologues. Des physiciens trouvèrent enfin leur place à travers la prospection. Par exemple, on eut recours à la spectrométrie Raman afin d'identifier les pigments utilisés dans les enduits peints de la crypte carolingienne.
Une partie de la lumière reçue par la matière est diffusée avec des changements de longueur d'onde dont les spectres électromagnétiques correspondent aux compositions physico-chimiques des composants et constituent donc leurs cartes d'identité.