saint Germain d'Auxerre, bois polychrome, Paris, Saint-Germain l'Auxerrois (XVe siècle)
GERMAIN, ÉVÊQUE D'AUXERRE
L'HOMME

é vers 378 dans la région auxerroise Germain appartient à une famille aristocratique de propriétaires fonciers gallo-romains, actifs dans le gouvernement de la cité. D'abord formé aux arts libéraux en Gaule, il parfait son éducation juridique à Rome. Il y devient avocat et s'y marie avant d'être envoyé comme administrateur en Gaule. Si les fonctions qu'il y exerce restent obscures, sa notoriété semble grande dans sa cité natale. Il est en charge au moment des incursions des populations germaniques barbares dans l'empire. Peu de temps avant sa mort l'évêque d'Auxerre Amâtre, inspiré par Dieu, voit en Germain son successeur. Poussé par le pontife, Germain reçoit malgré lui la tonsure. Amâtre étant mort peu après, il est alors élu d'une voix unanime sur le siège épiscopal. Une fois évêque, Germain converti à sa nouvelle mission choisit pour combat la rigueur de l'ascèse et le service de l'Église et des fidèles. Il obtient des dégrèvements fiscaux pour sa cité auprès du préfet des Gaules. Il intervient auprès de l'impératrice Galla Placidia en faveur des Armoricains en rébellion. Germain meurt en 448. Il est inhumé dans l'oratoire qu'il avait fait bâtir en l'honneur de saint Maurice d'Agaune.